Ah cette grande traversée du Jura, elle ne nous aura pas épargné!

Ce matin, le vent soufflait encore très fort, ce vent s’appelle la bise du Jura, au passage, c’est depuis notre départ que nous avons fait sa connaissance, mais depuis 2 jours, elle est particulièrement forte et aux dires des gens d’ici, c’est rare quelle soit si violente!

Toujours est-il que ce matin, un peu inquiète, j´ai demandé à notre hôte si c’était risqué de partir sur notre étape Lélex - Mentières, il m’a répondu NON pas de risque. Il faut savoir que c’est l’étape la plus haute puisque c´est la crête des sommets les plus élevés de la chaîne du jura et donc la plus belle. L’étape que nous jugions « récompense« !

Dés que nous avons mis le nez dehors, nous nous sommes rendus compte qu’il fallait être solide pour tenir debout et perso j´avais bien envie de déclarer forfait!

Ce qui n’était pas l’avis de Yoyo qui avait décidé que nous n´avions pas le choix de continuer.....😙

Et nous voilà partis pour une longue et raide montée dans les sapins.....le vent soufflait sur les cimes des arbres....mais arrivés à 1450m d’altitude, plus beaucoup d’arbres et un vent qui ne nous tenait plus debout....vraiment impressionnant! Nous apprendrons un peu plus tard que le vent soufflait sur le sommet à 130km/h😬

C’est avec regret et les larmes aux yeux pour moi que nous avons décidé de rebrousser chemin et de redescendre sur Lélex.

Direction l’office Du tourisme afin de savoir comment rallier notre gîte de ce soir.

Proposition de suivre un chemin de randonnée au coeur de la vallée en suivant une jolie rivière, la Valserine. Et précision que nous arriverions à Chézery et que de là, nous devrions faire du stop pour gagner Menthières!

Nous voilà donc partis....en longeant la Valserine avec un vent beaucoup moins intense.

68BBDCEA-E508-447A-ABC4-84BBFC541004

FE5697A9-D14C-41D6-B32D-21F2B311063F

Il s’avère que le chemin est plein de branches tombées des arbres par la tempête mais également d’arbres tombés en travers du chemin, l’avancement n’est pas des plus faciles et c’est le cas de dire « semé d’embuches« !

D7234EA1-D135-465E-8B8C-DDE450C88911

0ABBF4EB-4100-4C6F-BBDD-3C5EEEB8B622 

Et un autre arbre...

345E0BB8-437D-459A-850D-369E5D7A6BAA

un joli paysage toutefois!

495CA07F-0B8E-46BB-8537-6354BB5227A3

 Le chemin monte en balcon de la rivière et redescend souvent dans d’épaisses couches de feuilles amassées par le vent

F2E44BD4-DD6D-4D45-9E1E-A2C8C724693D

Mouvement de la rivière...

2AD9A09A-7335-44E5-BA79-C45E3354D218

Nous avons fini par arriver à Chézery-Forens où nous avons trouvé une charmante dame qui a accepté de nous emmener à la Biolaz, notre gîte de ce soir (de Chézery-Forens il restait encore 9 km avec un haut dénivelé positif, trop pour nous après l’ascension du matin).

Lorsque nous sommes arrivés à notre maison d’hôtes, le vent soufflait de niveau très fort et il y avait d’énormes tas de bois dans la cour....2 arbres étaient tombés hier, dont un sur le côté de la maison, détériorant une partie du toit! Fort heureusement pas celui de notre côté de chambre!

Ce soir, un plat réconfortant nous a été proposé par notre hôtesse 

ED43648F-8FC0-4314-9E4E-334A226D2804

Tartiflette au bleu de Gex, que ça fait du bien!

À l’instant où je termine ce post, le vent souffle toujours autant, c’est impressionnant et nous ne savons pas de quoi sera fait notre journée de demain côté rando!

Pour terminer ce post, sur la photo « interprétation«  d’hier, il fallait en effet reconnaître une hulotte....bravo layoute👏

Encore merci pour vos messages qui font toujours autant plaisir.

À bientôt...